Les chemins du passé - Pour approfondir

          Derrière le titre laissé volontairement un peu vague pour ne pas trop enfermer le sujet, se cache en vérité une étude scientifique sur la vie des villageois en France au XVIIIe siècle. Le but de cette étude est de faire revivre et mettre en lumière la vie des campagnards au dernier siècle de l’Ancien Régime en utilisant uniquement des sources indiscutables que l’auteur a eu elle-même en mains. Bien que fort précieux, les livres de référence écrits postérieurement au XVIIIe siècle n’ont, intentionnellement, pas été utilisés. L’objectif recherché était de se plonger dans la réalité même de l’époque grâce aux documents disponibles aujourd’hui, de rester au « premier degré » des faits sans tenir compte des études ultérieures, quel que soit par ailleurs leur intérêt. Pour chaque acte d’archives mentionné dans cette étude, la référence est donnée en note de bas de page pour que le lecteur intéressé puisse aisément le consulter lui-même.


Pour cette étude, l’auteur a consulté principalement les Archives départementales de la Côte d’Or et les Archives municipales de Semur-en-Auxois, archives où sont conservés les actes de notaires, les archives ecclésiastiques et les registres paroissiaux, les archives de la justice et de la santé, les fonds de l’intendance et les registres fiscaux et encore bien d’autres sources, toutes accessibles à tout un chacun. Ce travail se structure en conséquence uniquement autour de ces documents originaux et s’en tient aux stricts faits historiques. L’interprétation, la supputation et l’on dit en sont bannis.


Si le nombre de manuscrits consultés dans les différentes archives n’est pas connu, par contre plus de 900 actes représentant près de 2500 pages manuscrites ont été photographiés et transcrites. Ce sont ces actes qui se trouvent à la base du livre et dont les transcriptions viennent tout naturellement prendre place dans le texte pour donner vie au récit. Cependant, pour une plus grande facilité de lecture, l’orthographe et la ponctuation des anciens manuscrits a été légèrement adapté à la forme actuelle.


On découvre ainsi, pas à pas, un très grand nombre des aspects de la vie des villageois au dernier siècle de l’Ancien Régime. Les réalités concrètes, souvent méconnues, parfois insolites, de la vie ordinaire des villageois de l’Auxois se déroulent comme un documentaire. Le passé sans fard des villageois, non édulcoré par des reprises de livres postérieurs, s’offre ainsi au lecteur.


Le choix de l’iconographie suit un raisonnement identique. Afin de respecter le même principe que pour l’écrit, c’est-à-dire de n’utiliser que les sources de l’époque, l’iconographie a été exclusivement choisie parmi les tableaux peints avant la Révolution. Peu de villageois ont certainement pu les voir, mais ils leurs sont contemporains et reflètent de ce fait l’air du temps.


Cet ouvrage a été conçu en pensant aux personnes éloignées du milieu universitaire qui sont désireuses de savoir comment les ruraux vivaient au XVIIIe siècle. En effet, s’il existe une multitude d’écrits sur la vie du peuple au XIXe et XXe siècles, la même chose est plus rare pour le XVIIIe siècle. Quels étaient le mode de vie et l’environnement social et culturel de ces hommes et femmes qui ne sont séparés de nous que par une bonne dizaine de générations ?


La période de la Révolution française et les transformations considérables qu’elle a entrainée dans la société ne sont pas traitées. Cela ne veut cependant pas dire que quelques changements qui débutèrent sous l’Ancien Régime et qui se poursuivirent entre 1789 et 1800 ne soient pas mentionnés.



Livre paru chez l’auteur

308 pages

Pour se procurer le livre, visitez la page : "pour approfondir"


  

SOMMAIRE


I - L’individu

          - Du berceau à la tombe

          - L’habitation et les effets mobiliers

          - La nourriture

          - Les vêtements ou le triomphe de la couleur

          - L’instruction

          - La santé


II - La vie à l’intérieur et à l’extérieur du village

          - La communauté villageoise

          - Jurons, querelles et bagarres

          - L’agriculture

          - L’église au cœur du village

          - Le village mainmortable

          - Les pauvres, mendiants et vagabonds


III - Les villageois face au pouvoir royal

          - La fiscalité

          - Le système monétaire

          - Le maintien de l’ordre

          - L’armée

          - La milice provinciale

          - La corvée des routes

La vie des villageois au XVIIIe siècle

d'après les écrits de l'époque

Ainsi vivaient nos ancètres